top of page

Randonnée du 10 lundi 10 avril 2023 « Merendella » (proposée par José Multedo)

Sentier du patrimoine – Monaccia d’Aullene (proposé par José Multedo) « I stritonni » qui signifie « petits chemins » en corse, est une boucle de 4 km, pour un temps de parcours de 2 heures environ. Une agréable balade familiale, à la redécouverte d’un chemin d’autrefois, accessible et adapté à tous. Cette terre garde le souvenir des activités agricoles passées. L’homme l’a modelé, sculpté de terrasses et de chemins, il y a dressé murs et murets, bergeries et maisons, orii et moulins… Chaque ressource de sa faune et de sa flore, sa pierre et son sol, était utilisé, exploité. Sur le parcours se trouve un vieux moulin qui transformait en farine le grain si durement acquis. Les chênes-lièges, souvent plantés, gardent le souvenir de l’exploitation du liège qui a été un élément important de l’économie locale au XIXe siècle. Les genévriers témoignent de l’importance de ce bois imputrescible, utilisé surtout dans la construction et les clôtures. L’oriu de Cubia et les grottes qui l’entourent, occupés depuis la préhistoire, laissent entrevoir l’exceptionnel patrimoine archéologique de la commune qui est, à ce jour, le plus ancien point de peuplement de Corse. De même, l’Oriu d’Iddastricciola qui fait partie d’un ensemble agricole typique, nous dit l’importance de la culture des céréales qui furent au cœur des préoccupations et des conflits des siècles passés. Sur le sentier, 3 orii sont à découvrir. Thématique forte du sentier, à l’intérêt géologique et historique majeur, l’oriu millénaire pouvait avoir différentes fonctions : habitation, silo à grains, abri des transhumances hivernales, refuge des bandits puis des résistants, ou même sépulture. Ces constructions préhistoriques, témoignent d’un patrimoine pratique, un mode de vie adapté. Spécifiques à l’Extrême-Sud ces cavités formées dans la roche par l’érosion, constituent un creux dans la pierre qui s’est élargi par l’action du temps, du soleil, du vent et de la pluie. Ensuite l’homme l’a aménagé, par exemple pour s’y réfugier après une dure journée de labeur. Empreint de mystères et de secrets, siège de l’imaginaire, l’oriu est désormais accessible au regard du marcheur qui arpente le Sentier du Patrimoine de Monacia d’Aullène.

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page